Vous êtes ici:
Accueil » Saison 2015-2016 » When I Die, une histoire de fantômes avec de la musique

When I Die, une histoire de fantômes avec de la musique

Mise en scène, conception, scénographie

Thom Luz

When I Die, une histoire de fantômes avec de la musique

Photo DR

Une vieille femme, assise devant son piano, tourne à demi le dos aux spectateurs. Elle ne joue pas mais, de temps à autre, fait tomber une tasse en porcelaine sur le sol. Le tic‑tac de l’horloge égrène les secondes d’un temps quotidien et domestique, brusquement interrompu par des murmures surgis d’on ne sait où. L’espace scénique du metteur en scène suisse Thom Luz est hanté par des fantômes. When I Die a pour point de départ une histoire de spiritisme, un de ces faits divers pour lesquels on ne trouve aucune explication rationnelle : en 1970, une modeste femme de ménage anglaise, Rosemary Brown, sort un disque qui réunit des inédits de grands compositeurs déjà décédés. Liszt, Schubert, Chopin, Rachmaninov, Debussy et John Lennon lui auraient dicté de l’outre‑tombe les opus qu’ils n’auraient pas eu le temps d’écrire. S’emparant de cette histoire de médium, Thom Luz construit une soirée théâtrale et musicale, où les comédiens et musiciens semblent tout droit sortis d’un autre monde : des caisses de transport de décor découvrent furtivement un clarinettiste et un violoniste, tandis que les touches d’un piano s’activent toutes seules ; des histoires d’enterrement côtoient une présentation d’un système gestuel de notation musicale et une courte séance de spiritisme avec Einstein. Fait d’enchantements et d’apparitions, l’univers scénique de When I Die se concentre sur ce reste d’inexplicable de la connaissance humaine, cette part de mystère qui rend notre réalité si mouvante et fascinante.

 

Marion Siéfert

Du 1er au 3 avril 2016

Spectacle en allemand surtitré

Avec

Jack McNeill, Daniele Pintaudi, Suly Röthlisberger, Samuel Streiff, Mathias Weibel

Direction musicale

Mathias Weibel

Dramaturgie

Marcus Dross

Costumes et lumières

Tina Bleuler

Son

Martin Hofstetter

Dates

Vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 15h30

Durée

1h25

Lieu

Salle transformable

Spectacle créé le 27 novembre 2013 au festival Spielart, Munich.