DES ACTES ET DES DURÉES – FAIRE PLACE AUX TEMPS DU MOUVEMENT PRÉSENT / TEMPS 4

Depuis le 10 février, le théâtre Nanterre-Amandiers s’est engagé auprès du mouvement des Gilets Jaunes en proposant à ce dernier des temps « d’après », faisant suite aux Actes des Samedi. « Des Actes et des durées » crée donc un espace-temps, un espace qui prend le temps de l’échange, de l’élaboration d’une intelligence collective tournée vers la recomposition de scènes d’actions collectives, de scènes véritablement politiques parce qu’assumant pleinement leur pluralité fondamentale. Contre l’urgence des solutions uniques et des plans de « sortie de crise » qui, toujours, nous assignent à la résidence des positions séparées et des opinions instituées; contre la construction d’une image dominante du mouvement sous forme de la « grande destruction »  et des « casseurs » qui la génèreraient, ces réunions – qui se tiennent en un lieu dédié à l’expérience qu’est le théâtre – travaillent à la confection d’autres images à partir des vécus et des imaginaires des acteurs de la mobilisation et de celles et ceux qui essaient non pas de le penser et de le théoriser depuis la chaire élevée du Savoir mais qui, plutôt, s’essaient à penser avec lui.

 

Après la fin de l’illusoire « grand débat » qui ne marque certainement pas la fin de l’immense conversation collective qui s’est engagée depuis le mois de Novembre dans les rues, sur les ronds points, dans les Assemblées de quartiers et les « Assemblées des Assemblées », « Des Actes et des durées » insiste d’autant plus sur les continuités qu’il s’agit non simplement d’observer mais de renforcer en donnant notamment la parole aux nouveaux assemblages que le mouvement a rendu visibles. Alors que la grande réunion de Commercy (dont l’un des acteurs était présent le 24 mars) se prolonge en celle de Saint Nazaire qui se tiendra entre le 5 et le 7 avril, la philosophe et dramaturge Camille Louis, initiatrice de ces rencontres, accompagnée de l’auteur Lancelot Hamelin et de l’équipe des Amandiers, invitera donc différentes actrices et acteurs d’une des alliances remarquables permise ou du moins soulignée par le mouvement: celle entre luttes féministes, antiraciste et écologiques. 

 

Alliance nouvelle ou alliage prometteur d’un monde commun qui ne soit pas comme Un: c’est au travail de cela que nous nous mettrons, en solidarité avec la fin des travaux des Gilets Jaunes réunis à Saint Nazaire et dont nous retransmettrons certaines des propositions grâce à la participation de certain.e.s fidèles de ces rencontres envoyé.e.s en messager.e sur place. Sur les tribunes du théâtre seront donc réuni.e.s plusieurs femmes Gilets Jaunes, des militantes du Front des mères, soucieuses tout autant des questions écologiques que de l’antiracisme (Fatima Ouassak, Goundo Diawara, Hafida Ouhami aussi présidente de l’association EEM de Montreuil) et soutien des Gilets, des jeunes étudiant.e.s engagé.e.s dans le mouvement lycéen pour le climat, des militant.e.s de Bure et Notre Dame des Landes et la journaliste de Mediapart qui, depuis des années, suit des plus finement les luttes de ces dernier.e.s : Jade Lingaard.

 

Nous vous attendons dimanche, que vous « continuiez » ou que vous démarriez votre suivi de ces rencontres (et si c’est le cas, toutes les archives se trouvent ici)

CAPTATION

Rencontre du 7 avril

Captation : Benjamin Sonntag

Dimanche 7 avril 2019

Rencontre conçue et animée par Camille Louis

en collaboration avec Lancelot Hamelin

AVEC

Des femmes Gilets jaunes

Des militantes du Front des mères (Fatima Ouassak, Goundo Diawara, Hafida Ouhami aussi présidente de l’association EEM de Montreuil)

Des jeunes engagés dans le mouvement lycéen pour le climat

Des militantes et militants de Bure et Notre-Dame-des-Landes

La journaliste Jade Lingaard (Mediapart)

 

HORAIRE

14h

LIEU

Les Tribunes

Entrée libre

 

En partenariat avec Mediapart