Vous êtes ici:
Accueil » Académie en résidence : SPEAP, laboratoire d’expérimentation scientifique et artistique

Brochure 17-18 en ligne ! Venez faire la fête le samedi 17 juin…

Académie en résidence : SPEAP, laboratoire d’expérimentation scientifique et artistique

Photo DR

Comité pédagogique :

Frédérique Aït‑Touati (directrice), Emanuele Coccia, Jean‑Michel Frodon, Bruno Latour, Philippe Quesne, Donato Ricci.

Fondé par Bruno Latour et dirigé par Frédérique Aït-Touati, le Programme d’expérimentation en arts politiques (SPEAP) réunit chaque année une vingtaine d’universitaires (anthropologues, sociologues, linguistes, philosophes, historiens, juristes, scientifiques) et d’artistes (chorégraphes, metteurs en scène, plasticiens, architectes, graphistes). Au sein de cette école, ils confrontent leurs savoirs et méthodes sur des problématiques concrètes posées par la société. Depuis sa création en 2010, ce programme a permis de former un corps d’étudiants venus autant des arts que des sciences sociales qui ont appris comment rendre représentables les «choses publiques» controversées. Associé à Nanterre-Amandiers pour quatre ans, le laboratoire se déploie sous la forme d’une académie en résidence. Depuis 2014, SPEAP est présent au théâtre sous différentes formes: semaines intensives de travail rassemblant l’ensemble des chercheurs, temps de recherche par groupes pour tester des dispositifs d’enquête et de restitution, conférences et performances ouvertes au public, rencontres avec les autres écoles et artistes invités. L’académie en résidence a débouché sur la création collective du Théâtre des Négociations en 14-15; elle a permis une réflexion sur la mise en scène des territoires l’année suivante; en 16-17, SPEAP a fait de Nanterre-Amandiers un lieu d’expérimentation, de production et de partage de ses enquêtes et travaux, tout en participant à Welcome to Caveland! La saison prochaine, SPEAP participera à un projet d’expérimentation politique et artistique avec les équipes du théâtre: Occupy Earth! qui entend réfléchir à la nécessaire réinvention de l’espace public, au partage des communs, et à l’écriture collective de cahiers de doléances pour le xxie siècle.

 

DÉCOUVREZ LES PROJETS DE SPEAP SUR LEUR BLOG OFFICIEL