Vous êtes ici:
Accueil » Biographies » Wajdi Mouawad

La billetterie du théâtre sera fermée du 14 juillet au 21 août inclus. La réservation par internet reste ouverte !

Biographie Wajdi Mouawad

Wajdi Mouawad

Né en octobre 1968, l’auteur, metteur en scène et comédien Wajdi Mouawad a passé son enfance au Liban, son adolescence en France et ses années de jeune adulte au Québec avant de vivre en France aujourd’hui.

Wajdi Mouawad obtient en 1991 le diplôme en interprétation de l’École nationale de théâtre du Canada à Montréal et codirige aussitôt avec la comédienne Isabelle Leblanc sa première compagnie, Théâtre Ô Parleur. En 2005, il crée les compagnies de création Abé Carré Cé Carré avec Emmanuel Schwartz au Québec et Au Carré de l’Hypoténuse en France.

Parallèlement, il prend en 2000 la direction artistique du Théâtre de Quat’Sous à Montréal pour quatre saisons. Associé avec sa compagnie française à l’Espace Malraux, scène nationale de Chambéry et de la Savoie, de 2008 à 2010, il est en 2009 l’artiste associé de la 63ème édition du Festival d’Avignon, où il propose le quatuor Le Sang des Promesses. Depuis septembre 2007, il est directeur artistique du Théâtre français du Centre national des Arts d’Ottawa.

Spectacles

Sa carrière d’auteur et de metteur en scène s’amorce au sein du Théâtre Ô Parleur en portant au plateau ses propres textes : Partie de cache-cache entre deux Tchécoslovaques au début du siècle 1991, Journée de noces chez les Cromagnons 1994 et Willy Protagoras enfermé dans les toilettes 1998, puis Ce n’est pas de la manière qu’on se l’imagine que Claude et Jacqueline se sont rencontrés coécrit avec Estelle Clareton 2000. C’est en 1997 qu’il effectue un virage en montant Littoral 1997 qu’il adapte et réalise au cinéma en 2005 ; expérience qu’il renouvelle avec Rêves 2000, puis Incendies 2003 qu’il recrée en russe au Théâtre Et Cetera de Moscou et Forêts 2006. En 2008, il écrit, met en scène et interprète Seuls. En2009, il se consacre au quatuor Le Sang des Promesses, qui rassemble, en plus d’une nouvelle version de Littoral, les spectacles Incendies, Forêts et une création Ciels.

Wajdi Mouawad propose en mars 2011 sa dernière création intitulée Temps.

Il écrit également un récit pour enfants Pacamambo, un roman Visage retrouveé, ainsi que des entretiens avec André Brassard : Je suis le méchant !

 

Comédien de formation, il interprète des rôles dans sept de ses propres spectacles, mais aussi sous la direction d’autres artistes comme Brigitte Haentjens dans Caligula d’Albert Camus 1993, Dominic Champagne dans Cabaret neiges noires 1992 ou Daniel Roussel dans Les Chaises d’Eugène Ionesco 1992. Plus récemment, il interprète Stepan Fedorov dans la pièce Les Justes de Camus mise en scène par Stanislas Nordey.

 

Parallèlement, il met en scène d’autres univers : Al Malja 1991 et L’Exil de son frère Naji Mouawad, Voyage au bout de la nuit de Louis-Ferdinand Céline, Macbeth de Shakespeare 1992, Tu ne violeras pas de Edna Mazia 1995, Trainspotting de Irvine Welsh 1998, OEdipe Roi de Sophocle 1998, Disco Pigs de Enda Walsh 1999, Les Troyennes d’Euripide 1999, Lulu le chant souterrain de Frank Wedekind 2000, Reading Hebron de Jason Sherman 2000, Le Mouton et la baleine de Ahmed Ghazali 2001, Six personnages en quête d’auteur de Pirandello 2001, Manuscrit retrouvé à Saragosse opéra de Alexis Nouss 2001, Ma mère chien de Louise Bombardier 2005 et Les trois Soeurs de Tchekhov 2002 encore en tournée.

Il se consacre aujourd’hui à porter au plateau les sept tragédies de Sophocle.

Compagnies

Depuis plusieurs années, chaque étape du travail de Wajdi Mouawad marque un rapprochemententre les pratiques théâtrales en France et au Québec.

La création de Littoral en 1997 à Montréal lui offre l’opportunité d’une tournée française qui conduira la jeune équipe québécoise jusqu’au festival d’Avignon. Incendies est créé en France, avec une équipe totalement québécoise et une coproduction entre théâtres français et québécois. Avec Forêts, en 2006, la collaboration devient également artistique, réunissant interprètes, concepteurs, techniciens, équipes de production partagés entre la France et le Québec. En 2009, le processusse poursuit avec Le Sang des Promesses, réunissant durant deux saisons soixante personnes françaises et québecoises.

Dès lors, tous ses spectacles engagent conjointement ses deux compagnies de création fondées en 2005, Au Carré de l’Hypoténuse en France et Abé Carré Cé Carré au Québec.

Au Carré de l’Hypoténuse

C’est pour explorer de nouvelles méthodes de travail et s’enrichir d’expériences différentes que Wajdi Mouawad a implanté une partie de son aventure artistique en France. Dans la perspective de la création du spectacle Forêts est donc née l’initiative de monter une structure française. L’histoire du spectacle se situant des deux côtés de l’océan, il semblait naturel que l’équipe artistique et administrative soient construites sur le même mode.La compagnie emprunte son intitulé aux mathématiques de Pythagore, en référence au théorème homonyme : dans un triangle rectangle, le carré de l’hypoténuse est égal à la somme des carrés des deux autres côtés.

Abé Carré Cé Carré

Fondée par Wajdi Mouawad et Emmanuel Schwartz, la compagnie prend sa source dans les envies de ses deux directeurs artistiques en leur permettant une liberté quant à la création et la production des spectacles. Ces deux comédiens-auteurs metteurs en scène se sont rencontrés lors des Auditions Générales du Quat’ Sous. Issus de deux générations, situés à des étapes différentes dans leur relation à la création, ils ont lié leurs efforts pour travailler ensemble et séparément, en créant leur outil. Cette compagnie est inspirée et guidée par le triangle rectangle de Pythagore, nommé selon le théorème A² + B² = C².

Oeuvres

Pièces

  • Le Sang des promesses, puzzle, racines et rhizomes, Leméac / Actes Sud-Papier, 2009
  • Seuls, chemin, texte et peintures, Leméac / Actes Sud-Papier, 2008
  • Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face, Leméac / Actes Sud-Papier, 2008
  • Un obus dans le coeur, Actes Sud Junior, 2007
  • Assoiffés, Leméac / Actes Sud-Papiers, 2007
  • Forêts, Leméac / Actes Sud-Papiers, 2006
  • Willy Protagoras enfermé dans les toilettes, Leméac / Actes Sud-Papiers, 2004
  • Incendies, Leméac / Actes Sud-Papiers, 2003 – nouvelle édition, avril 2009 et à paraître en Babel Littérature, 2011
  • Rêves, Leméac / Actes Sud-Papiers, 2002
  • Pacamambo, Leméac / Actes Sud-Papiers, 2000
  • Littoral, Leméac / Actes Sud-Papiers, 1999 – nouvelle édition, avril 2009 et Babel Littérature, août 2010
  • Les Mains d’Edwige au moment de la naissance, Leméac, 1999
  • Alphonse, Leméac, 1996
  • Le Songe, Dramaturges Éditeurs, 1996

Roman

  • Visage retrouvé, Leméac / Actes Sud, 2002

Entretiens

  • Architecture d’un marcheur entretiens avec Wajdi Mouawad de Jean-François Côté, Leméac, 2005
  • Je suis le méchant ! entretiens avec André Brassard, Leméac, 2004
  • Silence d’usine : paroles d’ouvriers entretiens avec d’anciens ouvriers de l’usine Philips à Aubusson, non publié, 2004
  • Les Communistes entretiens avec des compagnons de route du parti communiste à Malakoff non publié, 2007

Recueils collectifs

  • La Nature imaginaire Marc Rochette, ERPI, 2010
  • Speilplatz 23 , Verlag der Autoren, 2010
  • Pure Gold, scenes from Canadian Plays since 1990, sous la direction de Brian Kennedy, Playwrights Canada Press, 2010
  • Les Tigres de Wajdi Mouawad, Les Carnets du Grand T N° 14, Joca seria, 2009
  • Voices of exile in Contemporary Canadian francophone Literature, F. Elizabeth Dahab, Lexington Books,2009
  • La littérature francophone du machrek, sous la direction de Katia Haddad, presse de l’Université Saint Joseph, 2008
  • Pour une littérature monde, sous la direction de Michel Le Bris et Jean Rouaud, Gallimard 2007
  • Canadian Theatre, Ubu libri, 2006
  • Le Dépit amoureux, Anne-Marie Cloutier, Fides 2005
  • Livre d’art Beyrouth textes Wajdi Mouawad, photographies Gabriele Basilico, éditions Take5, 2009
  • La Sentinelle 2009

Textes non publiés

  • Lettre d’amour d’un jeune garçon (qui dans d’autres circonstances aurait été poète, mais qui fut poseur de bombes) à sa mère morte depuis peu 2005
  • La mort est un cheval 2002
  • Couteau 1997
  • John 1997
  • Journée de noces chez les Cromagnons 1992
  • Partie de cache-cache entre 2 Tchécoslovaques au début du siècle 1991
  • Déluge 1985

Traductions des textes de Wajdi Mouawad

  • Un Tramway nommé désir de Tennessee Williams, mise en scène Krzysztof Warlikowski 2010
  • Les fleuves profonds de et par José Maria Arguedas 2002
  • Disco Pigs d’Enda Walsh, mise en scène de Wajdi MouawadDon Quichotte de Miguel de Cervantes Saavedra, mise en scène de Dominic Champagne 1998
  • Trainspotting d’Irvine Welsh, adaptation de Harry Gibson, co-traduction de Wajdi Mouawad et Martin Bowman, mise en scène de Wajdi Mouawad 1998

Traductions et adaptations par Wajdi Mouawad

  • Incendies anglais Scorched, espagnol Incendios, japonais, allemand Verbrennungen, estonien Poletatud, hollandais Branden, hongrois, finnois, flamand, danois, suédois, norvégien, islandais, roumain Incendii, italien Incendi et prochainement en hébreu et en arabe
  • Littoral anglais Tideline, espagnol Litoral, géorgien et tchèque Pobrezi, japonais
  • Journée de noces chez les Cromagnons anglais Wedding Day at the Cro-Magnons’, espagnol , arabe et prochainement en hébreu
  • Willy Protagoras enfermé dans les toilettes, WillyProtágoras encerrado en el baño espagnol
  • Pacamambo, espagnol, finnois
  • Alphonse anglais Alphonse, espagnol Alphonse
  • Assoiffés, italien, grec
  • Rêves, anglais Dreams
  • Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face, espagnol Ni el sol ni la muerte pueden mirarse defrente, allemand
  • Les mains d’Edwige au moment de la naissance, russe
  • Visage retrouvé, catalan Fisonomia retrobada
  • Forêts, allemand WälderSeuls, polonais
  • Couteau 3, espagnol Cuchill