Vous êtes ici:
Accueil » Biographies » Thierry Thieû Niang

Biographie Thierry Thieû Niang

Thierry Thieû Niang

Thierry Thieû Niang a été instituteur, psycho-motricien en France et à l’étranger.

En formation en danse auprès de Renate Pook, Christine Gérard, Carolyn Carlson, Odile Duboc, Douglas Dunn et Julyen Hamilton. Il a été interprète pour les compagnies de Hideyuki Yano, Christine Gérard et Daniel Dobbels, Nadine Hernu, Daniel Larrieu, Héla Fattoumi et Eric Lamoureux.

 

Au théâtre Thierry Thieû Niang participe au travail de Robert Carsen, de Claude Régy, de Bruno Meyssat, Alain Gintzburger, François Rancillac et Patrice Chéreau… ainsi qu’au cinéma pour Philippe Fréling, Jacques Vincey, Solveig Dommartin, Stéphane Nelet et Frédérique Ribis.

 

Thierry Thieû Niang crée aussi des mises en espaces pour des concerts, des récitals pour musiciens et chanteurs tels Jeff Cohen, Carol Robinson et Cathy Milligan, Luis Madureira, François Lasserre, Fania, Damon Lee, Pierre Badaroux Bessalel, Catherine Delaunay, Bertrand Schacre, Tatiana Mladenovitch et Klaus Janek.

 

Thierry Thieû Niang collabore au travail de plasticiens comme Jean Charles Blais, Nguyen Cam, Pierre Coulon, Richard Deacon, Didier Tisseyre, Jenny Holzer, Isabelle Waternaux et Mahi Grand.

A partir de 1993 Thierry Thieû Niang crée des chorégraphies :
  • Le jour d’avant, après (1993)
  • Càm ôn (1994)
  • Môt cây – un arbre (1996)
  • Fourbi, (1997)
  • Sans papiers (1997)
  • S’il vous plaît (1998)
  • What a Day ! (1999)
  • Ossos (1999)
  • De But En Blanc (2000)
  • Wanted ou profil Bas (2001)
  • VI3S (2002)
  • APUD (2003)
  • Poste restante (2003/2004)

Il intervient dans le cadre d’ateliers de pratiques artistiques dans les écoles, les collèges, les écoles d’art, les musées, les centres sociaux et de prévention auprès d’enfants et d’adultes.

 

Thierry Thieû Niang a écrit un récit « Càm on » publié aux éditions Le Bord de l’Eau à Bordeaux. Thierry Thieû Niang a été lauréat de la Villa Médicis hors les Murs en 1994 pour un séjour au Viêt-nam et Lauréat de la Fondation UNESCO – Aschberg 2004 pour une résidence de recherche à Nairobi, au Kenya, auprès d’Opiyo Okach.