Vous êtes ici:
Accueil » Biographies » Michel Didym

La billetterie du théâtre sera fermée du 14 juillet au 21 août inclus. La réservation par internet reste ouverte !

Biographie Michel Didym

Michel Didym

Après une formation à l’École Nationale Supérieure d’Art Dramatique de Strasbourg, Michel Didym a joué, notamment, sous la direction de Georges Lavaudant et d’Alain Françon dont il a été l’assistant sur plusieurs spectacles. En 1986, il est membre fondateur des APA (Acteurs Producteurs Associés) avec André Wilms, Evelyne Didi, Anouk Grimberg, André Marcon, Sophie Loukachevsky, Anne Alvaro, et réalise sa première mise en scène en collaboration avec Charles Berling, Succubation d’incube, d’après les rencontres des surréalistes sur la sexualité.

 

En 1989, lauréat du prix Villa Médicis-hors les murs, Michel Didym dirige plusieurs ateliers à New York et à San Francisco sur des textes contemporains français.

 

À son retour, en 1990, il fonde en Lorraine, la Compagnie Boomerang dont le travail est résolument tourné vers le répertoire contemporain.

 

Michel Didym met en scène : Ruines Romaines de Philippe Minyana à la Grande Halle du parc de la Villette ; Boomerang, le salon rouge de Philippe Minyana au Théâtre de la Bastille ; Lisbeth est complètement pétéed’Armando Llamas à Théâtre Ouvert ; La Nuit juste avant les forêtsde Bernard-Marie Koltès à l’Abbaye des Prémontrés ; Le Dernier Sursaut de Michel Vinaver à l’Opéra Théâtre de Metz.

En 1993, Michel Didym est invité au Festival d’Avignon pour la première version de La Rue du Château d’après les rencontres des surréalistes sur la sexualité.

L’année suivante, il met en scène Visiteur de Botho Strauss au Théâtre de la Ville et est également professeur à l’ENSATT.

 

Désireux d’approfondir sa relation avec le théâtre contemporain, il fonde en 1995 avec sa Compagnie Boomerang, la Mousson d’été, événement annuel destiné à la promotion des écritures contemporaines, qui a lieu fin août à l’Abbaye des Prémontrés.

En 1996, Michel Didym met en scène la seconde version de La Rue du Château au Théâtre de la Tempête. Il met également en scène plusieurs opéras. Il interprète et met en scène, en collaboration avec Alain Françon,Le Dépeupleur de Samuel Beckett au Théâtre de l’Athénée.

 

À l’occasion du cinquantième anniversaire du Festival d’Avignon, il tient l’un des rôles principaux dans Edouard Il de Marlowe mis en scène par Alain Françon dans la Cour d’Honneur du Palais des Papes. Il crée Chasse aux rats de Peter Turrini pendant la Mousson d’été. En 1998, il crée Le Miracle de Gyorgy Schwajda à l’Hippodrome, Scène Nationale de Douai et au Théâtre National de la Colline.

 

En 1999, Michel Didym met en espace, dans le cadre des Chantiers de Théâtre Ouvert, Le Langue-à-Langue des chiens de roche de Daniel Danis.

Il met en scène Sallinger de Bernard-Marie Koltès à l’Hippodrome, Scène Nationale de Douai et au Théâtre de la Ville-Les Abbesses et interprète La Nuit juste avant les forêts de Bernard-Marie Koltès, avec la collaboration artistique d’Alain Françon, pour l’inauguration du Théâtre du Saulcy, Metz.

En 2000, Michel Didym crée Yacobi et Leidenthal de Hanoch Levin au Festival d’Avignon et met en espace, dans le cadre des Chantiers de Théâtre Ouvert, Badier Grégoire d’Emmanuel Darley.

En 2001, il fonde La Meec (Maison européenne des écritures contemporaines) qui a pour mission de favoriser l’échange de textes, la traduction d’auteurs français et européens et leurs créations, et collabore avec la Comédie-Française : la Mousson d’été à Paris. A l’instigation de la Maison Antoine Vitez, il poursuit la découverte et la promotion d’écritures des pays de l’Est au Festival d’Avignon et entame un partenariat avec France Culture et la Chartreuse de Villeneuve-Lez-Avignon.

En novembre 2001 il crée à la demande de Marcel Bozonnet nouvel administrateur de la Comédie Française, Le Langue-à-Langue des chiens de roche de Daniel Danis au Théâtre du Vieux Colombier et en Lorraine.

En 2002, Michel Didym crée Et puis quand le jour s’est levé, je me suis endormiede Serge Valletti et Normalement de Christine Angot au Théâtre National de la Colline.

Il est directeur artistique de Tintas Frescas en Amérique latine, organisée par L’AFAA (Ministère des affaires étrangères) en 2003-2004.

 

Ses dernières créations sont Les Animaux ne savent pas qu’ils vont mourir de Pierre Desproges (Théâtre de La ville – Paris), Divans(Mousson d’été, Mexico, Berlin), Lizbeth està completamente trabada de Armando Llamas (Théâtre national de Bogota – Colombie), Histoires d’Hommes de Xavier Durringer avec Judith Magre (Molière 2006), Ma famille de l’Uruguayen Carlos Liscano,Poeub de Serge Valletti aux Célestins– Théâtre de Lyon et au Théâtre National de La Colline, Face de cuillère de Lee Hall avec Romane Bohringer au Théâtre des Abbesses –Théâtre de la Ville de Paris, Le Jour se lève, Léopold ! de Serge Valletti au Théâtre du Gymnase de Marseille, La Séparation des songes de Jean Delabroy à Théâtre Ouvert, Le Mardi à Monoprix de Emmanuel Darley à Théâtre Ouvert.

 

Michel Didym est directeur du théâtre de la Manufacture Centre dramatique national Nancy Lorraine depuis le 1er janvier 2010.