Vous êtes ici:
Accueil » Biographies » Mehdi Haddab

Biographie Mehdi Haddab

Auteur, compositeur, interprète, Mehdi Haddab, né d’un père kabyle et d’une mère française, grandit en Algérie et au Burundi. Doté d’une formation musicale classique acquise auprès de maîtres arabes et turcs, il partage sa vie entre Paris et Biarritz. Virtuose de l’oud, il a électrisé son instrument, créant ainsi un son personnel.

 

Mehdi Haddab est le fondateur du groupe EKOVA (avec la chanteuse américaine Dierdre Dubois et l’iranien Arash Khalatbari) qui signe ses albums chez Sony Music et enchaîne deux tournées mondiales.

Avec Smadj, il crée le duo DuOud et signe deux albums sur le prestigieux label de jazz et de musiques du monde « Label Bleu ».

En 2006, il crée Speed Caravan dans lequel il invite ses amis Rachid Taha, Rocky Singh (ex-Asian Dub), Rodolphe Burger, Richard Archer du groupe Hard-Fi. Musicien demandé, il participe aux albums d’Alain Bashung, Jacques Higelin, Souad Massi…

Sur scène, Mehdi Haddab accompagne notamment Rachid Taha, Brian Eno, Steve Hillage, Natacha Atlas, Talvin Singh, Rodolphe Burger, Nedim Nalbantoglu, Erik Marchand, Julien Lourau, Mathieu Chedid, Cyril Atef, Erik Truffaz et Ibrahim Maalouf.

 

Nommé dans la catégorie meilleur nouvel album par le magazine britannique Songlines (BBC), Speed Caravan entame une tournée mondiale de deux ans. Peter Gabriel l’accueille chez Real World.

 

En 2010, Mehdi Haddab collabore avec Hard-Fi pour leur dernier album. Il rencontre Mick Jones, Damon Albarn, John Paul Jones qui s’invitent sur Killing an arab (The Cure), Galvanise (Chemical Brothers), version Speed Caravan autour d’événements type Africa Express. Avec DuOud, il est l’invité de la princesse Caroline de Monaco (Bal de la Rose 2010).

 

Mehdi Haddab est aussi l’auteur des musiques du spectacle de danse Nour, avec la compagnie Redha en 2000 (Opéra de Massy), co-compositeur d’une création autour de Mahmoud Darwich avec Rodolphe Burger (Théâtre National de Sète), et d’un concert à l’auditorium du Louvre en compagnie de Jean-François Zygel, à la demande de JMG Le Clezio.