Vous êtes ici:
Accueil » Biographies » Marie Payen

Biographie Marie Payen

Marie Payen

Après l’Ecole du Passage, Marie Payen intègre l’Ecole Supérieure d’Art Dramatique de Strasbourg (T.N.S.) où elle suit divers ateliers avec, entre autres, Jacques Nichet, Josef Bal, Laurence Roy, Jacques Rebotier, Denis Guenoun, Adel Hakim et Jean-Louis Martinelli.

 

Au théâtre, Marie Payen joue dans plusieurs spectacles dont Imprécations IV de Michel Deutsch mis en scène de l’auteur, Le Revizor de Gogol mis en scène par François Kergoulay, La chanson du Zorro Andalou de Theo Hakola mis en scène par Pierre Maillet, Erwan et les oiseaux, création collective mise en scène par Jean-Yves Ruf, Igor et caetera de Laurent Javaloyes mis en scène par Pierre Maillet (Cie Les Lucioles).

En 2004 et 2005, Marie Payen joue Le Fait d’habiter Bagnolet de Vincent Delerm mis en scène par Sophie Le Carpentier au Théâtre du Rond Point, et joue dans un spectacle conçu par elle-même, avec la complicité d’Aurélia Petit, au Théâtre National de Chaillot : La Cage aux blondes (premier volet en 2005, deuxième volet en 2006).

 

Au cinéma, Marie Payen a le premier rôle féminin dans Ingulelzi de François Dupeyron, et joue dans plusieurs autres longs métrages comme Culpabilité zéro de Cédric Kahn, J’ai horreur de l’amour, de Laurence Ferreira-Barbosa, Nos vies heureuses de Jacques Maillot, sélection officielle au Festival de Cannes 1999 pour lequel elle est nominée au Prix Michel Simon 2000 et Quand on sera grand de Renaud Cohen.

En 2000, Marie Payen reçoit le Prix d’Interprétation Féminine à Vendôme pour A corps perdu, moyen métrage de Isabelle Broué.