Vous êtes ici:
Accueil » Biographies » Krystian Lupa

Brochure 17-18 en ligne ! Venez faire la fête le samedi 17 juin…

Biographie Krystian Lupa

Né en 1943 à Jastrzebie Zdroj en Pologne, Krystian Lupa étudie les arts graphiques à l’académie des Beaux-Arts de Cracovie. Il commence sa carrière de metteur en scène à la fin des années soixante-dix au Teatr Norwida de Jelenia Gora, tout en dirigeant quelques productions au Stary Teatr de Cracovie, dont il devient le metteur en scène attitré en 1986. Depuis 1983, il enseigne la mise en scène au Conservatoire d’Art dramatique de Cracovie.

 

Influencé par Tadeus Kantor (son “maître”, avec le cinéaste Andreï Tarkovski) et grand lecteur de Jung, Krystian Lupa développe sa conception du théâtre comme instrument d’exploration et de transgression des frontières de l’individualité (exposée dans un texte intitulé Le Théâtre de la révélation). Il monte d’abord les grands dramaturges polonais du XXe siècle : Stanisław Ignacy Witkiewicz, Stanislaw Wyspianski,Witold Gombrowicz (Yvonne, Princesse de Bourgogne, 1978, Le Mariage, 1984) et conçoit entièrement deux spectacles: La Chambre transparente (1979) et Le Souper (1980). En 1985, il créé Cité de rêve au Stary Teatr d’après le roman d’Alfred Kubin (L’Autre Côté).

 

Parallèlement à la mise en scène d’œuvres dramatiques, Anton Tchekhov (Les Trois Soeurs, Festival d’Automne, 1988), Jean Genet, Reza, Werner Schwab (Les Présidentes,1999), Dea Loher (Les Relations de Claire, 2003), la littérature romanesque, particulièrement autrichienne, devient son matériau de prédilection.

 

Krystian Lupa adapte et met en scène Robert Musil (Les Exaltés, 1988 ; Esquisses de l’homme sans qualités, 1990), Fiodor Dostoïevski (Les Frères Karamazov, 1988, Odéon-Théâtre de l’Europe, 2000), Rainer Maria Rilke (Malte ou le Triptyque de l’enfant prodigue, 1991), Thomas Bernhard (La Plâtrière, 1992 ; Emmanuel Kant et Déjeuner chez Wittgenstein, 1996; Auslöschung-Extinction, 2001), Hermann Broch (Les Somnambules, 1995, Festival d’Automne à Paris, 1998), Mikhaïl Boulgakov (Le Maître et Marguerite, 2002), Nietzsche et Einer Schleef (Zarathoustra, 2006).

 

Créateur de théâtre complet, Krystian Lupa s’impose à la fois comme concepteur d’adaptations, plasticien (Krystian Lupa signe lui-même les scénographies et les lumières de ses spectacles) et directeur d’acteurs (connu pour son long travail préparatoire avec les comédiens sur la construction des personnages). Ses spectacles sont également marqués par un travail singulier sur le rythme, temps ralenti dans le déroulement de l’action scénique, souvent concentrée autour de moments de crises. De nombreux prix ont distingué son travail, dernièrement le Prix Europe pour le théâtre (2009).

À la suite de Factory 2, Krystian Lupa créé Persona. Marilyn et Le Corps de Simone.