Vous êtes ici:
Accueil » Biographies » Frédéric Fisbach

Attention nouveaux horaires : les intégrales de Notre Faust, saison 2, du 29 mars au 1er avril, auront lieu à 19h !

Biographie Frédéric Fisbach

Après des études au Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique, Frédéric Fisbach suit Stanislas Nordey au sein de la troupe permanente au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis, de 1991 à 1993, où il joue dans les spectacles Bête de style (Saint-Denis, 1991), La Légende de Siegfried (Sartrouville, 1992) Calderon de Pier Paolo Pasolini (Saint-Denis, 1993), Pylade de Pier Paolo Pasolini (Saint Denis, 1994), Vole mon Dragon (Villeneuve-lez-Avignon, 1994), Splendid’s de Jean Genet (Nanterre, 1995), Ciment de Heiner Müller (Nanterre, 1995), Le Songe d’une nuit d’été de William Shakespeare (Nanterre, 1995).

 

Frédéric Fisbach joue aussi avec Antoine Caubet (Ambulance de Gregory Motton, Dijon, 1994), Jean-Pierre Vincent (Tout est bien qui finit bien de William Shakespeare, Nanterre, 1996), Laurent Sauvage (Salo et Petrole de Pier Paolo Pasolini, Nanterre, 1997).

 

En 1992, il signe sa première mise en scène Les Aventures d’Abou et Maimouna dans la lune, au Théâtre Gérard-Philipe de Saint-Denis. Depuis, Frédéric Fisbach a réalisé de nombreuses mises en scène dont L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel (Nanterre, 1997) ; Nous, les héros de Jean-Luc Lagarce (Tokyo, 1999) ; Tokyo Notes, d’Oriza Hirata (Brest, 2000) ; Bérénice de Racine (Brest 2001) ; Les Paravents de Jean Genet (Brest, Théâtre National de la Colline, Tokyo et Festival de Salzbourg, 2002).

 

Frédéric Fisbach a réalisé des mises en scène d’opéra : Forever Valley de Gérard Pesson sur un livret de Marie Redonnet au Théâtre des Amandiers de Nanterre, Kyrielle du sentiment des choses de François Sahran sur un livret de Jacques Roubaud, produit par T&M, au Festival d’Aix-en-Provence et au Théâtre National de la Colline, Agrippine de Haendel au Théâtre de Saint-Quentin en Yvelines.

Il collabore régulièrement avec le chorégraphe Bernardo Montet avec qui il a créé une « académie de l’interprète ».

 

En juillet 2004, Frédéric Fisbach crée L’Illusion comique de Corneille au Festival d’Avignon, dont il sera artiste associé en 2007. Le spectacle sera à l’Odéon – Théâtre de l’Europe aux Ateliers Berthier en septembre – octobre 2004.

 

Depuis janvier 2002, il dirige le Studio-Théâtre de Vitry-sur-Seine, où il a développé un laboratoire de recherche dont les portes sont fréquemment ouvertes à des « spectateurs associés ».