Vous êtes ici:
Accueil » Biographies » Didier Galas

La billetterie du théâtre sera fermée du 14 juillet au 21 août inclus. La réservation par internet reste ouverte !

Biographie Didier Galas

Didier Galas

Après des études au Conservatoire de Région de Marseille, Didier Galas devient, en 1985, élève du Conservatoire National Supérieur d’Art Dramatique de Paris. Il y suit l’enseignement de Claude Régy, Daniel Mesguich et Gérard Desarthe, Bernard Dort, Mario Gonzales, Michel Bernardy et Jacques Sereys.

 

En 1998, Didier Galas a été lauréat de la Villa Kujoyama (Bourse de l’AFAA) à Kyoto, où il a suivi l’enseignement de Michishige Udaka, maître de Nô au sein de la famille Kongô.

En 1999, il est titulaire d’une deuxième bourse de l’AFAA, et suit à Pékin l’enseignement de Li Guang, maître d’Opéra de Pékin.

 

Acteur depuis 1987, Didier Galas a travaillé sous la direction de Ludovic Lagarde, Charles Tordjman, Claude Régy, Catherine Contour, Thierry Bédard, Jacques Rivette, Aurélien Recoing, Mario Gonzales, Bérangère Bonvoisin, Philippe Clévenot et Christian Schiaretti pour qui il crée le rôle de Ahmed (nomination aux Molières en 1995, comme meilleur acteur), dans le cycle Ahmed écrit par Alain Badiou.

 

Dernièrement, il a participé à des expériences très diverses telles que : s.x.rx.Rx performance sous la direction de Patricia Allio (Fondation Cartier et Festival Mettre en scène à Rennes en 2004, au Kunsten Festival de Bruxelles en 2006), Odorama, performance de Sam Samore ou Wawgawawd, lecture-conférence de John Cage conçue par Yves Chaudouët (2003).

Didier Galas a conçu et mis en scène dans le cadre de l’Ensemble Lidonnes : Les frères Lidonnes, Ficción/Quijote, Monnaie de singes, (H)arlequin, Quichotte.

 

Didier Galas enseigne l’art dramatique en France (ERAC de Cannes, EPSAD de Lille, ENAC de Châlons-en-Champagne). Il a donné des stages au Théâtre du Granit – Scène nationale de Belfort et à la Manufacture – Centre Dramatique National de Nancy.

 

Didier Galas a dirigé plusieurs ateliers à l’étranger : au Conservatoire de Shanghai, au Japon dans le cadre du Kyoto Art Festival, au Vénézuela, où différents stages ont abouti au spectacle : Ficción/Quijote présenté à l’Ateneo de Caracas. Dans ce même pays, il a participé à un Contrapunto de Máscaras et il a mené un travail spécifique avec la population (principalement des enfants de tous les âges) d’un village de la côte qui a fait l’objet de la création d’une comédie musicale Un pez no solo se muere por la boca.