Vous êtes ici:
Accueil » Saison 2018-2019 » Cycle rencontres / Mondes Possibles

Samedi 22 septembre « Narration des conflits – conflit des narrations », premier rendez-vous du cycle de rencontres mondes possibles, plus d’informations : ici

Cycle rencontres / Mondes Possibles

 

Au mois de Mai 2018, le théâtre Nanterre-Amandiers s’est placé sous le signe des « Mondes Possibles ». Au sein de ce festival se croisaient créations inédites d’artistes contemporains, prises de paroles mêlées réunissant tout autant les étudiant.e.s mobilisé.e.s du Printemps que des penseurs, chercheurs ou encore voisin.e.s du théâtre, toutes et tous mobilisés de diverses façons autour, non pas des commémorations de nos utopies perdues, mais bien de celles qui, aujourd’hui et pour nos lendemains, perdurent et nous font perdurer en état d’invention.

 

Le temps des utopies excèdent toujours la clôture d’une date ou la fermeture d’un moment. Pour continuer à habiter ce temps, le théâtre Nanterre-Amandiers, en collaboration avec la philosophe et dramaturge Camille Louis, ouvre un cycle placé sous ce même nom et ces mêmes horizons des « Mondes Possibles ». Un cycle qui fait donc le pari du cyclique, de la reprise et de la transformation: les formes de rencontres, d’événements, de performances ou de publications … qu’il générera ne sont donc pas arrêtées. Elles s’inventeront avec « le temps », hors des logiques des « programmes » et des « plans ». C’est le temps de l’invention… Ça commence maintenant.

 

PREMIER RENDEZ-VOUS LE SAMEDI 22 SEPTEMBRE

Narration des conflits – Conflit des narrations

Photo IIPM

En présence des équipes artistiques de La Reprise, Histoire(s) du théâtre de Milo Rau, Boundary Games de Léa Drouet, H2- Hébron de Winter Family et de Marie-José Mondzain, philosophe et François Cusset, Historien des idées. Avec la participation à distance de Ludivine Bantigny, Marielle Macé et Tristan Garcia.

 

Notre contemporain se trouve au cœur d’un paradoxe sensible et politique: plus nous sommes submergés d’images et de récits témoignant de la généralisation de la violence, plus nous gagnons en indifférence à son égard. Face aux récits politiques de la « gestion des conflits » ou de la « pacification sociale », face à la mise en scène policière de la répression et de la sur-sécurisation, d’autres narrations s’inventent non pour dire mieux mais plutôt pour faire mal aux récits dominants qui, sous couvert de traiter le conflit, tendent surtout à en effacer les complexités.

 

De la violence pure et tragique abordée par Milo Rau, à celle de la guerre installée dont la Winter Family donne à entendre la complexité et multiplicité, en passant par l’énergie de la conflictualité politique que Léa Drouet réinjecte au coeur du « nous » et non plus dans la violente frontière qui « nous » sépare d’un « eux » fantasmé… les créations ouvrant la nouvelle saison du théâtre Nanterre-Amandiers exposent d’emblée ce qui fait la force de sa ligne artistique: considérer le théâtre comme la scène singulière depuis laquelle se réinvente sans cesse non pas les nouveaux diagnostics d’un présent critique, mais les formes nouvelles qui mettent en crise nos images, nos mots et nos récits convenus comme pour faire venir, avec d’autres langues et des langages altérés, un autre monde possible…

Samedi 22 septembre

NARRATION DES CONFLITS – CONFLIT DES NARRATIONS

 

Rencontre conçue et animée par Camille Louis

AVEC

L’équipe artistiques de La Reprise, Histoire(s) du théâtre de Milo Rau,

 

L’équipe artistiques de Boundary Games de Léa Drouet,

 

L’équipe artistiques de H2- Hébron de Winter Family

 

Marie-José Mondzain, philosophe

 

François Cusset, Historien des idées.

 

Avec la participation à distance de Ludivine Bantigny, Marielle Macé et Tristan Garcia.

 

HORAIRES

16h-17h45

LIEU

Les Tribunes

Entrée libre

 

En partenariat avec le magazine Mouvement.