Vous êtes ici:
Accueil » Saison 2008-2009 » Faces

La billetterie du théâtre sera exceptionnellement fermée les samedis 8 et 15 avril 2017. La réservation par internet reste ouverte !

Faces

D’après le film de

John Cassavetes

Traduction et adaptation

Linda Blanchet et Daniel Benoin

Mise en scène

Daniel Benoin

Faces

Faces

Une crise du couple qui est aussi une crise existentielle, c’est ce que vivent Maria et Richard Forst dans un moment-clé : une nuit de prise de conscience de l’illusion qu’est leur couple, du vide de leur existences , de la confusion qu’ils entretiennent entre agitation et qualité ou densité de vie. L’univers humain qui les entoure est à leur mesure, fait de suffisance matérielle, de mépris, de stupidité satisfaite et de refus du réel.

 

Après l’expérience d’avoir mis en scène Festen, Daniel Benoin s’était promis de remettre en chantier ce type de recherche consistant à adapter au théâtre des films, souvent majeurs dans l’histoire du cinéma, qui ont pour caractéristique la recherche d’une proximité sinon d’une intimité entre les comédiens et le public. Chez Cassavetes, comme chez Vinterberg près de 30 ans plus tard, la caméra traque chaque visage, chaque intention, chaque émotion au plus près, au plus serré, comme pour voler aux acteurs-personnages ce qu’ils ont de plus personnel sinon de plus secret. Pour obtenir un résultat équivalent au théâtre, il est clair qu’il faut trouver le lieu qui permettra la proximité, la participation du public.

 

Dans le cas de Faces, Cassavetes nous donne involontairement une solution : il a tourné le film dans son appartement pendant plus de 6 mois, faisant de ses canapés, de son lit, de sa cuisine, les lieux où se joue la quasi-totalité des scènes du film. Nous sommes sans cesse comme invités chez lui mais aussi chez ses personnages : Richard, Jeannie, Maria… Daniel Benoin veut, de la même manière, inviter les spectateurs de théâtre à être les témoins de l’histoire de ce couple qui semble se désagréger en une nuit et qui finalement se retrouvera peut-être le lendemain matin.

Du 4 au 11 avril 2009
Avec

Philippine Pierre-Brossollette, Valérie Bodson, Paul Chariéras, Paulo Correia, Frédéric De Goldfiem, Patrick Hastert, Catherine Marques, François Marthouret, Helena Noguerra

Décor et lumière

Daniel Benoin

Son

Martial Gauthier

Costumes

Nathalie Bérard-Benoin

Assistante à la mise en scène

Emmanuelle Duverger

Dates

À 21h

Relâche le lundi

Matinée exceptionnelle le samedi 4 avril à 16h

Durée

1h40

Lieu

Grande Salle

Co-production: Théâtre national de Nice, Les Théâtres de la ville de Luxembourg, Printemps des Arts de Monte-Carlo