Vous êtes ici:
Accueil » Saison 2007-2008 » Concert : Vinicio Capossela

Concert : Vinicio Capossela

Interprétation

Vinicio Capossela

Vinicio Capossela, artiste important de la scène musicale italienne, né à Hanovre en 1965, peut revendiquer une carrière extraordinaire remontant à 1990 avec son premier album All’una e trentacinque Circa.

 

Bien qu’artiste inconnu à ce moment-là, Capossela a immédiatement conquis le club Luigi Tenco en gagnant le prix du meilleur premier album en 1991. D’autres disques suivirent dont Canzoni a Manovella en 2000 (prix Tenco du meilleur album de l’année). Ces différents albums lui permirent d’asseoir sa notoriété auprès du public et des critiques. Son univers fut tourné au début autant vers la culture underground américaine (Jack Kerouac, Charles Bukowski et Tom Waits) que vers ses souches italiennes avec le légendaire Luis Prima aux USA ou Renato Carosone en Italie. Les premiers travaux de Capossela ont montré une vraie passion pour l’univers des Italo-Américains dépeint dans les films de Martin Scorsese mais aussi une vraie affection pour des personnages comme Adriano Celentano ou Adamo.

 

C’est avec son quatrième album Il ballo di San Vito que Capossela prend une direction différente. Il fait le voyage vers ses propres racines, se souvenant de la longue tradition de folklore de l’Italie. Ainsi se cristallise sa relation d’amitié avec le chanteur-compositeur Matteo Salvatore, que Capossela considère comme son modèle. Ce dernier lui ouvre l’exploration du monde rural avec ses démons et ses fantômes, qui les fascinent et les hantent tous deux. De même Capossela est également intéressé par les films révolutionnaires de Pier Paolo Pasolini. La magie de Capossela se situe dans sa capacité à casser les frontières d’une chanson pour évoquer, par l’utilisation des images, des mondes entiers dans lesquels ses chansons prennent vie. Le lyrisme de la langue joue un rôle crucial dans ces chansons. Il incorpore différents musiciens de différents milieux : Vincenzo Costantito, Cinaski, Kocani Orkestar ou sa collaboration continue avec le guitariste new-yorkais Marc Ribot.

 

L’album Ovunque proteggi le propulse au sommet des ventes en 2006. C’est une collection de chansons solennelles sur l’humanité. Il invoque des histoires bibliques et des références mythologiques ancrées dans la réalité d’aujourd’hui. Capossela a écrit, a enregistré et poli ses chansons dans des lieux insolites : une caverne préhistorique en Sardaigne (Ispinigoli), une église en Sicile (Scicli) ou un monastère hors d’usage (Montebello). Après sa tournée triomphale en Italie, il nous fait l’honneur de venir à notre rencontre. Sur scène, c’est un artiste théâtral et enchanteur. Il interprète ses chansons d’une façon tellement personnelle qu’il réussit, pendant ses performances, à créer une atmosphère singulière comme le prouve son tout dernier album Nel nieto sotto il sole (sorti en 2007). Il y orchestre ses fulgurances musicales munies d’instruments ethniques, expérimentaux et traditionnels, passant du son d’une corne à une sérénade mexicaine, du jazz à la techno la plus futuriste. Cet artiste est un génie que nous pouvons envier aux Italiens.

 

Plus d’informations sur le site de Vinicio Capossela

22 février 2008
Date

À 20H30

Lieu

Maison de la Musique