Vous êtes ici:
Accueil » Saison 2006-2007 » Dommage qu’elle soit une putain

Dommage qu’elle soit une putain

Texte

John Ford

Mise en scène

Stuart Seide

Dommage qu'elle soit une putain

Dommage qu’elle soit une putain

Annabella et Giovanni, à genoux, jurent par les cendres de leur mère, par le ventre-tombe qui les fit jumeaux, de s’aimer ou d’en mourir. Alors qu’un enfant doit naître de cette union, Annabella, pour éviter le scandale, épouse Soranzo qui la désire.

 

L’inceste sera pourtant découvert et Giovanni, au cours d’une fête funèbre comme les aime le théâtre baroque, défie une dernière fois les dieux et la justice des hommes. L’instant tragique est aussi celui d’une apocalypse intime : le noir soleil de midi se fait plus noir que les poètes n’imaginent le fleuve de la mort et de l’oubli.

Du 1er au 17 juin 2007
Avec

Sébastien Amblard, Chloé Andre, Azeddine Benamara, Mounya Boudiaf, Christophe Carassou, Anna Lien, Jonathan Heckel, Caroline Mounier

Décors

Charles Marty

Lumière

Olivier Oudiou

Costumes

Fabienne Varoutsikos

Maquillage et coiffure

Catherine Nicolas

Son

Marc Bretonnière

Dates

À 20h30, sauf le dimanche à 15h30

Relâche le lundi

Lieu

Grande Salle

Production : Théâtre du Nord